Guide pour le test ADN de paternité

Par Guillaume, le 16/04/2019

L’analyse de l’ADN de paternité est un type d’empreinte génétique (ou profilage) utilisé pour déterminer si deux individus ont une relation parentale biologique. Ils constituent la preuve génétique qu’un homme est le père biologique de l’individu en question. Alternativement, ils peuvent également être utilisés pour établir une connexion potentielle entre grand-père et grand-père.

L’utilisation de l’ADN pour confirmer ou exclure les relations biologiques paternelles a remplacé les méthodes plus anciennes et peu fiables qui utilisaient le typage ou l’analyse de divers groupes sanguins, enzymes et protéines. Continuez à lire ce guide pour tout savoir sur les solutions modernes de test de paternité.

Comment fonctionne l’analyse ADN de paternité ?

Un test de paternité consiste à prélever des échantillons d’ADN du père potentiel et de l’enfant. Cela peut se faire à domicile ou dans un établissement certifié (hôpital, clinique de santé…). Si vous commandez un test de paternité à domicile, vous devrez prélever les échantillons vous-même et les envoyer par la poste au laboratoire pour traitement ultérieur. Si vous choisissez de le faire dans un établissement, un professionnel (médecin, infirmière ou technicien de laboratoire) prélèvera les échantillons nécessaires pour vous et les renverra à votre fournisseur de tests choisi.

Il est à noter que la seule différence entre les tests d’ADN à domicile et ceux effectués dans un centre de prélèvement réside dans la méthode de prélèvement d’échantillon elle-même. En dehors de cela, ils sont pratiquement identiques. Dans les deux cas, le traitement des échantillons est effectué dans un laboratoire spécialisé et les résultats présentent le même niveau de précision. En d’autres termes, le mythe selon lequel les tests de paternité à domicile sont d’une certaine façon moins précis que ceux effectués dans les cliniques et autres établissements ne tient tout simplement pas.

Après avoir atteint le laboratoire, les échantillons d’ADN sont comparés, généralement à l’aide d’une des deux méthodes suivantes. La première méthode est la réaction en chaîne de la polymérase (PCR), une méthode récemment mise au point pour analyser l’ADN. La PCR offre des résultats rapides, avec des réponses en quelques jours. De plus, la PCR ne nécessite qu’une petite quantité d’échantillon d’ADN, ce qui la rend compatible avec l’écouvillon de joue moins invasif.

L’autre méthode couramment utilisée pour l’analyse de l’ADN est le polymorphisme de longueur des fragments de restriction (RFLP). La méthode RFLP est la méthode de choix des laboratoires depuis des années, offrant un degré de précision plus élevé que la PCR. Le RFLP teste un plus grand échantillon d’ADN, il est donc généralement utilisé avec un échantillon de sang. L’inconvénient du RFLP est que les résultats sont plus longs à obtenir, jusqu’à deux semaines. Quant aux résultats, chaque test ADN de paternité vous fournira ce que nous appelons la « probabilité de filiation ».

Les tests modernes offrent une précision de 99 % lorsqu’ils confirment une relation paternelle et de 100 % lorsqu’ils l’excluent. Notez que chaque personne dans le monde possède un ensemble unique de gènes, ce qui rend les tests de paternité si précis (ou même possible). Cependant, il y a de rares individus que nous appelons « chimères » qui peuvent avoir deux ou plusieurs ensembles de gènes, ce qui peut conduire à de faux résultats négatifs.

Échantillons d’essai viables

Aujourd’hui, la plupart des tests d’ADN sont effectués à partir d’échantillons de sang, de salive ou de cellules buccales. Les cellules buccales et la salive peuvent être prélevées à l’aide de frottis de joues ou de récipients de prélèvement, respectivement.

Il est très important de noter que l’ADN est exactement le même dans tout notre corps, donc le sang et la salive fournissent des résultats aussi précis. N’oubliez pas, cependant, que le traitement du sang est principalement effectué à des fins de tests de paternité prénataux.

Si le père potentiel est décédé ou si le sang et la salive ne sont pas des options de test viables pour quelque raison que ce soit, les échantillons suivants peuvent également être utilisés :

  • Tissus d’organes et muscles
  • Cheveux (seulement avec racines attachées)
  • Os
  • Articles fréquemment utilisés tels que brosse à dents, mégots de cigarettes, chewing-gums, et autres.

Types de tests ADN de paternité

Ce domaine de l’empreinte génétique comprend les options suivantes :

  • Test ADN de paternité « régulier » – Les échantillons sont comparés en recherchant des « empreintes » génétiques communes. Le test est précis à 99,99 %. La mère peut aussi participer, ce qui rend le test beaucoup plus facile et rapide, mais sa présence n’est pas requise ou nécessaire.
  • Test de paternité prénatal invasif – Il y a deux façons d’effectuer ce type de test d’ADN, y compris le CVS (prélèvement de villosités choriales) et l’amniocentèse. Le SVC prélève le tissu placentaire (villosités choriales) de façon transabdominale ou transcervicale. L’amniocentèse extrait le liquide amniotique par une aiguille insérée dans l’estomac de la future mère. Ces procédures sont extrêmement précises, mais elles augmentent le risque de fausse couche.
  • Test de paternité prénatal non invasif – Dès la huitième semaine de grossesse, l’ADN du bébé commence à circuler librement dans le sang de la mère. Cet ADN peut être prélevé et analysé sans danger pour le fœtus et sans risque potentiel de fausse couche.

Tous les tests donnent des résultats assez rapidement, généralement dans les 2-3 jours ouvrables.

Tests ADN de paternité légaux et non légaux

Lorsqu’on parle de tests ADN de paternité légaux et non légaux, la principale différence ne réside pas dans la légalité du test lui-même, mais plutôt dans le fait qu’il peut ou non être utilisé comme un document juridiquement contraignant.

Si vous avez besoin d’une preuve de paternité pour une nomination à un tribunal, un scénario d’immigration, une pension alimentaire pour enfants ou des cas semblables, vous devrez suivre la voie légale.

Cela signifie que vous devrez passer l’examen dans un établissement certifié comme un hôpital, un service de santé ou un cabinet médical.

La variation non légale, également appelée « test de curiosité », n’a pas de conséquences juridiques et l’échantillon peut être prélevé dans l’intimité de votre domicile.  Les tests légaux sont toujours plus dispendieux, à partir d’environ 300€. Les tests non légaux commencent aux alentours de 150€.

Avantages du test de paternité

L’établissement de la paternité est très important pour un enfant. Sur les plans social et affectif, il est bénéfique pour un enfant de savoir qui est son père biologique, même si ce père n’est pas présent. Sur le plan financier, l’établissement de la paternité protège les droits légaux de l’enfant, garantissant son éligibilité à toute pension alimentaire pour enfants, prestations de sécurité sociale, prestations d’ancien combattant, assurance médicale ou héritage auquel il ou elle pourrait avoir droit de la part de son père. De plus, il peut être médicalement nécessaire de connaître les antécédents génétiques d’un enfant afin de diagnostiquer rapidement une maladie héréditaire.

Conclusion

L’analyse de l’ADN de paternité est actuellement la méthode la plus fiable pour confirmer ou exclure la relation biologique père-enfant entre deux ou plusieurs individus. Le test peut utiliser une grande variété d’échantillons viables, allant du sang aux articles couramment utilisés dans la maison.

Ceci est particulièrement utile si le père potentiel n’est pas présent ou n’est plus en vie. L’utilisation de la génétique pour tester la paternité a atteint un niveau de précision sans précédent, laissant une marge d’erreur très faible (généralement bien en dessous de 1%).

Les tests de paternité par l’ADN ont aidé les utilisateurs en matière d’immigration, de pensions alimentaires pour enfants, d’enquêtes judiciaires, de procédures judiciaires, de confusion dans les hôpitaux et de fécondation in vitro. Il existe également de nombreux cas d’enfants adoptés qui retrouvent leur famille grâce à des tests génétiques.

Nous espérons que nous vous avons suffisamment familiarisé avec les tests de paternité par ADN pour vous permettre de prendre une décision éclairée lorsqu’il s’agit d’établir un lien biologique potentiel avec votre père ou votre enfant. Les procédures ont été perfectionnées au fil des ans et nous vivons à une époque où la paternité peut être établie ou exclue avec une seule goutte de sang.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Notice legale