Test et Avis MyHeritage

Par Guillaume, le 13/05/2019

En résumé, le test ADN MyHeritage a fourni un aperçu intéressant de mon ascendance. Cela m’a donné des informations sur mon origine ethnique qui correspondaient en grande partie à la recherche généalogique que j’avais faite auparavant et j’ai été heureux de trouver des correspondances assez étroitement liées. Les explications qui accompagnaient les résultats m’ont vraiment aidé à tirer le meilleur parti possible du rapport.

C’était un peu frustrant de ne pas pouvoir en savoir plus sur mes proches sans s’inscrire au prix de l’abonnement. Cependant, c’est en partie ce à quoi on peut s’attendre d’un tel nouveau service et j’attends avec impatience de voir comment ce test évoluera au fil du temps.

Test complet

MyHeritage, qui vendait jusqu’à récemment des tests d’ADN pour arbres généalogiques, a publié son propre test d’ascendance en novembre de l’année dernière, qui est relié à son service de construction d’arbres généalogiques et de recherche de dossiers. À 79 $, le test est plus abordable que bien d’autres sur le marché, surtout si l’on considère qu’il offre non seulement une analyse ethnique, mais aussi une fonction de recherche de famille. J’avais vraiment hâte de voir ce qu’il avait à offrir.

Ce que j’ai appréciais au travers de ce test ADN

Le site Web MyHeritage m’a expliqué que le test me fournirait de l’information sur l’origine de mon ADN dans le monde et qu’il me jumelerait à des parents. J’ai particulièrement aimé la vidéo qui montrait le kit et ses composants, ainsi que le processus que les échantillons devaient suivre en laboratoire. J’ai senti que cela démystifiait vraiment la façon dont l’analyse fonctionnerait, quelque chose que je ne m’attendais pas à voir expliqué ou montré avec autant de détails. Le fait de pouvoir voir le laboratoire lui-même et les différentes vérifications effectuées tout au long du processus m’a également rassuré sur la sécurité de mes données et l’exactitude des résultats.

Il y avait une section au bas de la page qui comprenait une autre vidéo sur la façon de prélever l’échantillon. En dessous, il y avait une courte liste de questions fréquemment posées, qui répondaient à la fois à des questions pratiques (par exemple, combien de temps faut-il pour obtenir des résultats ?) et à des questions plus larges sur les tests ADN (par exemple,  » Quel est le lien entre l’ADN et les arbres généalogiques ? « ). J’ai vraiment apprécié l’effort que MyHeritage a fait pour me guider tout au long du processus et pour me dire le plus clairement possible à quoi m’attendre lorsque je passe un test ADN, avant même d’en avoir acheté un.

Pour ce qui est des renseignements fournis dans le rapport, on m’a expliqué que je découvrirais des renseignements sur les endroits dans le monde où mes ancêtres avaient vécu et que je pourrais trouver de la parenté, jumelée avec moi grâce à notre ADN commun. J’ai lu avec intérêt que MyHeritage possédait « le plus grand réseau international d’arbres généalogiques » et j’avais hâte d’utiliser ce service pour construire le mien.

Comment ma commande s’est déroulée ?

Pour commander mon test, j’ai dû créer un compte auprès de MyHeritage, qui serait également utilisé pour livrer mes résultats. Cela m’a pris moins d’une minute et j’ai ensuite été dirigé vers une page de commande qui offrait un éventail de méthodes de paiement, y compris PayPal et la possibilité de payer directement avec ma carte de crédit/débit. Les conditions générales et la politique de confidentialité étaient assez standard, bien que j’aie été un peu inquiet de lire que je n’aurais aucun droit sur les produits commerciaux qui pourraient être développés à l’avenir, même s’ils étaient liés à mon ADN. Je n’en étais pas tout à fait sûr, mais cela semblait signifier qu’ils seraient capables de fabriquer des produits utilisant mon ADN, sans me dédommager.

Une fois que j’ai commandé, j’ai reçu un courriel de confirmation. J’étais un peu inquiet, car quelques semaines plus tard je n’avais pas reçu la confirmation que mes échantillons étaient arrivés au laboratoire, alors j’ai contacté le service à la clientèle. J’ai reçu une réponse quelques jours plus tard m’expliquant qu’il y avait un léger retard dans le traitement des kits. La réponse a été polie et bien expliquée, et j’ai reçu la réception de mes échantillons au laboratoire moins d’une semaine plus tard.

Les résultats du test

Une fois mes échantillons arrivés au laboratoire, j’ai pu les suivre à chaque étape du processus. J’ai trouvé cette fonctionnalité particulièrement utile, car même si les résultats ont mis quatre semaines à arriver, j’avais l’impression qu’il y avait toujours des progrès et des informations sur le temps que prendrait chaque étape.

Quatre semaines après avoir reçu mes échantillons au laboratoire, j’ai reçu un courriel m’informant que mes résultats étaient prêts. Le rapport se composait de deux parties principales,  » Estimation de l’ethnicité  » et  » Correspondances d’ADN « , qui comportaient chacune plusieurs caractéristiques différentes.

Résultat sur la partie ethnicité

En cliquant sur le lien dans le courriel, on m’a montré une introduction à mes résultats sur l’ethnicité. Cette présentation d’introduction m’a montré quelques-unes des origines de mon ADN, accompagné d’un globe qui s’étend sur tout le globe pour me montrer la région à laquelle chaque résultat correspondait. Une partie de cette introduction est présentée ci-dessous.

J’ai trouvé que c’était une façon très engageante de présenter un résumé de mes résultats et que c’était un excellent point de départ pour les explorer davantage. J’ai particulièrement apprécié la musique qui jouait pendant que le globe tournait, changeant avec chaque région, ce que j’ai trouvé une touche supplémentaire amusante.

Une fois que j’ai parcouru la section d’introduction, j’ai pu examiner plus en détail ma ventilation selon l’origine ethnique. Ma ventilation complète avec la carte ci-jointe est montrée ci-dessous.

Cette section présentait les résultats légèrement différemment, révélant que la grande majorité (99,1%) de mon ADN provenait d’Europe. Sur ce total, 87,5 % provenaient de l' »Europe du Nord et de l’Ouest », qui a ensuite été répartie en 75,4 % d' »anglais » et 12,1 % d' »irlandais, écossais et gallois » comme indiqué dans le diaporama d’introduction. J’ai été surpris mais impressionné qu’il ait été capable de distinguer les aspects anglais de mon ascendance du reste des îles britanniques. L’un de mes grands-parents était Irlandais, donc c’était bien de voir cet aspect de mon ascendance se refléter dans mes résultats.

La carte qui accompagnait ma ventilation ethnique complète mettait également en évidence chacune des régions correspondantes et me permettait de zoomer sur les pays qui y figuraient (voir ci-dessous).

Cela m’a fourni des informations factuelles sur l’histoire et les populations associées à chacune des régions et m’a également donné la possibilité de voir où les événements de mon arbre généalogique s’étaient produits dans le monde. Malheureusement, les événements de ma famille se sont produits presque exclusivement en Angleterre, mais j’imagine que cette caractéristique aurait constitué un excellent moyen de visualiser un arbre généalogique plus vaste. J’ai trouvé qu’il s’agissait d’un excellent lien entre ma recherche traditionnelle fondée sur les dossiers et mes résultats d’analyse génétique.

Le reste de mon ADN était balkanique (7,8%), grec (3,8%) et amérindien (0,9%). Je ne connais pas d’ancêtres grecs, donc j’ai été légèrement surpris par ce résultat, mais mon père a toujours été convaincu que ses cheveux foncés et son teint sont liés à une ascendance méditerranéenne lointaine, donc le pourcentage grec peut confirmer ses doutes ! Ma mère a pu retracer ses ancêtres avec des dossiers pour découvrir qu’elle a des ancêtres d’Europe de l’Est, ce qui correspond bien à ce à quoi je m’attendais.

J’ai été très surpris par l’héritage amérindien, car je ne connais aucun ancêtre amérindien. Cependant, comme il s’agissait d’un si petit pourcentage de mon ADN global, il semblait plausible que cela puisse provenir d’un ancêtre plus ancien que ce que nous avons pu retrouver dans les dossiers.

Section des résultats : L’ADN correspondant

Après avoir examiné mon estimation de l’origine ethnique, je suis passé à mes correspondances ADN. J’ai été impressionné de voir que j’avais plus de 1500 matches (1590 au total). En les regardant, j’ai vu que la plupart d’entre eux étaient des cousins du troisième au cinquième degré. Bon nombre de mes jumelages ont été jugés moyennement ou faiblement confiants, ce qui était utile à savoir, bien que je ne savais pas pourquoi ils n’incluaient pas tous cette cote.

J’ai aimé la façon dont mes correspondances étaient clairement affichées et j’ai vraiment apprécié l’information sur la façon dont MyHeritage m’avait jumelé à mes  » parents « . Les détails concernant mes correspondances comprenaient le pourcentage d’ADN que j’ai partagé avec eux, le nombre de segments partagés et la longueur des segments les plus importants que nous avons partagés (en cM). Un exemple est donné ci-dessous.

Il y avait une section qui expliquait que cM signifiait centimorgans et qu’il servait à mesurer la distance génétique. Il a également expliqué que les segments partagés étaient des morceaux de notre ADN qui correspondaient exactement. Pour moi, l’équilibre entre le fait de fournir suffisamment d’informations sur ma relation génétique avec mes correspondances et le fait d’être facilement compréhensible était juste, et je sentais que je pouvais évaluer beaucoup plus clairement mes résultats après avoir lu ces explications.

Après avoir parcouru la liste de mes correspondances, j’ai cliqué sur’Examiner la correspondance ADN’ sur l’une d’elles et découvert plusieurs fonctionnalités supplémentaires. Il s’agissait notamment de pouvoir voir des  » correspondances intelligentes  » qui identifiaient des personnes qui semblaient apparaître dans nos deux arbres généalogiques, des  » noms de famille ancestraux partagés « , des  » correspondances ADN partagées « , des  » tableaux généalogiques « , conçus pour montrer nos ancêtres directs (c’est-à-dire nos arbres généalogiques) côte à côte et  » ethnies communes « . Il y avait aussi un navigateur de chromosomes (illustré ci-dessous), qui montrait où, sur nos chromosomes, nous partagions l’ADN.

Une chose que j’ai trouvée un peu frustrante, c’est le fait que je n’ai pu voir qu’un aperçu de plusieurs de ces fonctions et que je n’ai pas pu contacter mes correspondances ou même voir leurs arbres généalogiques sans m’abonner au service MyHeritage. Comme le test lui-même était moins cher que beaucoup d’autres tests d’ascendance que j’ai vus, j’aurais été heureux de payer un peu plus cher pour pouvoir accéder à ces fonctions, mais 75 $ (l’option la moins chère) était presque le même prix que le test, alors j’ai choisi de ne pas le faire. Certaines des options d’abonnement incluaient d’autres fonctionnalités de MyHeritage, telles que l’appariement d’enregistrements et d’autres outils de construction d’arbres généalogiques non génétiques, alors j’imagine que c’est une option plus valable pour ceux qui veulent combiner leurs différents types de recherche généalogique.

Section des résultats : Téléchargement de données d’ADN brutes
Quelque chose que j’ai été surpris de voir dans mon compte était la possibilité de télécharger mes données brutes. Ce n’était pas annoncé comme une caractéristique du test, mais j’ai été heureux de découvrir qu’il était disponible. Ce n’était pas une option évidente, mais je l’ai trouvée en cliquant sur’Gérer les kits ADN’ et ensuite sur un menu à côté de mon numéro de kit. Ce menu incluait les options pour réassigner mon kit et supprimer mes données ADN ainsi que pour télécharger le fichier de données brutes.

J’ai de nouveau été impressionné par l’explication complète qui m’a été donnée lorsque j’ai choisi de télécharger le fichier, y compris le nombre de variantes génétiques couvertes par le test ainsi que des détails et des exemples de ce à quoi ressembleraient les données brutes. Il a été précisé que les données seraient présentées sous la forme d’un tableau, et des rubriques compliquées, telles que rsID, ont été expliquées d’une manière simple et directe.

Après avoir lu l’explication, on m’a informé qu’on m’enverrait mes données par courriel et que je devais confirmer que je comprenais qu’il était maintenant de ma responsabilité de les garder en sécurité. C’était rassurant de recevoir le fichier plutôt que de pouvoir le télécharger directement, d’autant plus que je m’étais souvent connecté au service.

Pour résumé

En résumé, le test ADN MyHeritage a fourni un aperçu intéressant de mon ascendance. Cela m’a donné des informations sur mon origine ethnique qui correspondaient en grande partie à la recherche généalogique que j’avais faite auparavant et j’ai été heureux de trouver des correspondances assez étroitement liées. Les explications qui accompagnaient les résultats m’ont vraiment aidé à tirer le meilleur parti possible du rapport.

C’était un peu frustrant de ne pas pouvoir en savoir plus sur mes proches sans s’inscrire au prix de l’abonnement. Cependant, c’est en partie ce à quoi on peut s’attendre d’un tel nouveau service et j’attends avec impatience de voir comment ce test évoluera au fil du temps.

Veuillez noter que nous avons été invités à passer ce test gratuitement.

Les commentaires sont fermés.

Notice legale